L'évangile de Judas

Publié le par Nausicaa

Voici l'histoire d'une des plus grande imposture de la Chrétienté, le rétablissement de la vérité concernant Judas

Qui était Judas?


Selon les évangiles synoptiques, Judas l'Iscariote, dernier des douze Apôtres, assurait le rôle de trésorier. Le surnom de d’Iscariote est généralement traduit par l'homme de Qeriyyot, localité du pays de Juda, dont parle le livre de Josué 15(25). Mais il est également probable que le mot vienne du mot sicaire (du latin sicarius, le porteur de dagues), les sicaires étant un autre surnom des Zélotes.

Il aurait « vendu » Jésus pour 30 pièces d'argent aux grands prêtres de Jérusalem. Jésus se trouvait dans les jardins de Gethsémani. Judas le désigne aux gardes en l'embrassant (l'expression « baiser de Judas » désigne aujourd'hui un baiser de traître).


L'évangile de Judas, qu'est ce que c'est ?

 

L'Évangile de Judas est un des Évangiles apocryphes (c’est-à-dire non reconnu par les Églises) du IIe siècle, dont il n’existe qu’une version en mauvais état du IIIe siècle (les pages 33 à 58 du Codex Tchacos) .

 

Un peu d'histoire, pourquoi a t'il disparu?

L’Evangile de Judas est un texte apocryphe (rejeté par l'église depuis Irénée de Lyon) remet beaucoup de choses en question. C’est cette vision malsaine de Judas qui fait qu’actuellement les Juifs sont assimilés à des traitres, des voleurs...Etc...

Qui était Irénée de Lyon :

Grec de naissance, Irénée est né à Smyrne en Asie Mineure vers 130. Il devient disciple de saint Polycarpe, qui lui-même aurait connu l'apôtre Jean.

Envoyé par Polycarpe en Gaule vers l'an 157, il s'associa aux travaux de Pothin, évêque de Lyon. Quand Pothin périt victime d’une persécution de Marc Aurèle, Irénée fut choisi pour le remplacer, en 177.

Ainsi, il intervient auprès du pape pour le dissuader d'excommunier une partie de l'Église d'Asie, qui veut célébrer Pâques à sa propre date.

Il dresse la liste de succession des papes à Rome et meurt à Lyon en 202 après la publication d'un édit de persécution par Septime Sévère. 

Il est l'auteur d'un important ouvrage : Réfutation de la prétendue gnose au nom menteur connu généralement sous le nom de Contre les hérésies (Adversus Hæreses). Il s'agit d'un traité contre Valentin d'Égypte et les gnostiques. Dans son traité, il mentionne, entre autres, l'existence d'un Évangile de Judas. Jusqu'à la découverte des manuscrits de Nag Hammadi, Irénée était notre principale source de connaissance sur ce courant de la gnose.


Irénée était une figure importante dans la défense des quatre principaux évangiles de Matthieu, de Marc, de Luc, de Jean dans le Nouveau Testament en 170. Il déclare dans Contre les hérésies :

« Par ailleurs, il ne peut y avoir ni un plus grand ni un plus petit nombre d'Évangiles (que quatre). En effet, puisqu'il existe quatre régions du monde dans lequel nous sommes et quatre vents principaux, et puisque, d'autre part, l'Église est répandue sur toute la terre et qu'elle a pour colonne et pour soutien l'Évangile et l'Esprit de vie, il est naturel qu'elle ait quatre colonnes qui soufflent de toutes parts l'incorruptibilité et rendent la vie aux hommes. D'où il appert que le Verbe, Artisan de l'univers, qui siège sur les Chérubins et maintient toutes choses, lorsqu'il s'est manifesté aux hommes, nous a donné un Évangile à quadruple forme, encore que maintenu par un unique Esprit. »
— Contre les hérésies 3.11.8,
(Source Wiki)

 

Voici un documentaire (france 5) sur la découverte du Codex Tchacos (contenant l'évangile de Judas) et explication de celui ci :


Partie 1 http://leweb2zero.tv/video/comique_70498c93e2b62c6


Partie 2



Partie 3


Partie 4  


Partie 5 

 

 

Résumé pertinent d'un posteur de doctissimo

 

Cet évangile a été vraisemblablement écrit autours du 2ème siècle (voir avant selon quelques spécialistes car ce serait très probablement une traduction copte d'un texte grec encore plus ancien) ; c'est un texte issu et représentatif d'une des sectes chrétiennes du début de l'ère chrétienne les Gnostiques. Je ne m'étendrai pas sur l'historique (bien qu'elle soit extrèmement intéressante au demeurant) de ce livre et de la secte gnostique dont il est le reflet parlant.  
 
Bien que cet écrit ait été écarté comme de nombreux autres d'ailleurs (évangile de Marie, Jacques ect ..)  il révèle une cosmologie religieuse bien différente de celle que l'on peut nommer justement de traditionnelle.  
Je pense très fortement  que les évangiles retenus l'ont été tout simplement car ils permettaient d'unifier politiquement les pays dans lesquels la religion chrétienne s'installait mais au delà de cela, ces évangiles pronaient les notions de "soumissions", de "grégarité", de dogmes et donc étaient bien pratiques pour les rois et empereurs de l'époque pour manipuler et soumettre les masses  ...  
 
On comprends d'autant mieux pourquoi les écrits apocryphes ont été écartés car vecteur de trop d'individualités ; mystiques ils le sont à bien des égards et nous donnent une meilleure compréhension de la cosmologie biblique ...
 
Cet évangile est révolutionnaire et va à l'encontre de tout ce que le christianisme traditionnel a pu nous enseigner.
 
En effet , le monde matériel avec tout ce qu'il renferme de créatures aurait été crée par deux "sous-Dieu" : Saklas et Nébro eux même crées par un éon lui même crée par celui qu'on appelle "l'inconnaissable" ou "celui qui n'a pas de nom" (qui n'a aucun lien avec la matière ; celle ci est en fait une perversion du divin à l'instar de la pensée gnostique cainite).
 
Saklas et Nébro seraient des être imparfaits, jaloux, ignorants, rebelles qui voulaient être des Dieux à part entières et auraient crées les humains ("et Dieu fit l'homme à son image"). Les violences jalouses, meurtrières et sanguinaires de l'ancien testament prendraient alors tout leur sens ainsi que les diverses menaces du nouveau testament.
Ces Dieux là seraient les entités que les chrétiens (tout mouvements confondus) adorent ( ce qui fera dire à Jésus "de ne pas adorer le Dieu de ce monde").
 
Dans cet évangile, Jésus aurait été envoyé par le Dieu suprême et cela par compassion pour les créatures crées par ces "sous dieux" déchus.  
Judas est décrit comme l'apôtre le plus proche de Jésus, le seul qui ait vraiment  compris son message et sa provenance . Cet évangile présente Judas comme un initié, comme un disciple qui cherche à accéder à des connaissances mystiques sur les origines du Christ et du monde. Jésus le considére comme du même royaume que lui (Barbelo) et comme  quelqu'un qui "sait" déjà pourquoi Jésus a été envoyé et comment il doit repartir de ce monde. Selon Jésus dans cet évangile, tous ne peuvent etre sauvés, il n'y a que ceux qui voient au delà des apparences et de la dualité entretenue pas saklas et Nebro (dualité bien /mal). Croire ne servirait donc a rien, si l'on ne trouve pas la trace de divinité que nous aurait accordé "celui qui n'a pas de nom", celle qui transcende la dualité liée a ce monde matériel nous serions perdus. Seulement, tous ne sont pas élus et la croyance et la foi ne peuvent rien y changer ...
 
D'ailleurs, les autres apotres sont considérés par Jésus comme des ignorants qui ne voient pas au-delà des apparences physiques et grossières. La parole de jésus l'illustre très bien : "Tu surpassera tous les autres, car tu sacrifieras l'homme qui me sert d'habit".
 
Cette phrase résume totalement le drame qui se joue entre Judas et Jésus ; par son sacrifice Jésus montre que le corps n'est rien ; il n'est qu'une enveloppe qui emprisonne notre part de divinité et nous maintient dans la dualité bien/mal ... Juda est un initié qui suivra le sacrifice de Jésus et l'accompagnera au royaume éternel de Barbelo.
 
Juda  n'est pas vu comme un traitre mais comme un initié qui a compris la venue de Jésus ; qui a suivi son enseignement et qui a réalisé la raison du sacrifice du maître.
 
Je trouve cet enseignement très proche de la pensée bouddhiste et très différent de l'approche dogmatique et abrutissante du christianisme actuel. Il expliquerait aussi le pourquoi de tant de menaces, de meurtres perpétrés par un soi disant Dieu d'amour que les catholiques, Témoin de Jéhovah, évangéliques adorent à corps perdus sans se poser de question et d'une manière grégaire...Mais également, il prouve que la parole de Jésus n'a pas été respectée et a été détournée, ce qui fait que son enseignement a mis 2000 ans pour nous parvenir...

Publié dans Religions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article