Livres d'Edgar Cayce

Publié le par Nausicaa

Je voudrais vous présenter ici quelques extraits de livres écrits à partir de "lectures" d'Edgar Cayce.

Visions de l'Atlantide

Edgar Evans Cayce

Visions de l'Atlantide


Edgar Cayce, celui qu'on a appelé l'Homme du Mystère, le plus grand visionnaire que l'Amérique ait connu, révèle ce que furent la légendaire Atlantide et sa civilisation oubliée.

Selon Cayce, les Atlantes connaissaient déjà, en des temps préhistoriques, la radio, la télévision, les avions, et même l'énergie atomique et le laser. Apprentis sorciers, ils firent un mauvais usage de leurs découvertes et causèrent leur propre perte. Aujourd'hui, les Atlantes vivent parmi nous, ce qui explique les progrès foudroyants de la science depuis le début du siècle. Allons-nous commettre les mêmes erreurs? Allons-nous aussi détruire jusqu'aux derniers vestiges de notre civlisation? Et l'Atlantide va-t-elle ressurgir des eaux comme l'a prédit Cayce?

A toutes les questions que se pose l'humanité depuis Platon, cet ouvrage apporte une réponse, aussi troublante que passionnante, en soulevant le voile de mystère qui entoure le continent perdu.

 

Table des matières

 

Préface: Qui était Edgar Cayce? p. 5
1  -  La légende de l'Atlantide
2  -  La réincarnation
3  -  L'Atlantide avant 50.000 av. J.-C.
4  -  De 50.000 à 10.000 av. J.-C.
5  -  La destruction finale
6  -  L'ombre de l'Atlantide
p. 11
p. 19
p. 41
p. 85
p. 115
p. 175

Partie I : L'Atlantide avant 50000 av JC

extrait d'une lecture qui fait allusion à une incarnation dans une région faisant aujourd'hui partie de l'égype mais qui était alors fort différente, comme l'était toute la géographie du globe :

Quelques explications sont nécessaire pour comprendre la position de l'homme sur le plan terrestre, car de nombreux changements sont survenus depuis cette époque du premier établissement de l'homme sur la terre. Bien des régions ont disparu, d'autres sont apparue, ont disparu et ont resurgi au cours des ères. Et ce temps là, seules les terres que nous connaissons sous le nom de Sahara, Tibet, Mongolie, Caucase et Norvège apparaissaient d'Asie, en Europe et en Afrique, et dans les Amériques, le Pérou, la cordillère des Andes, les plaines de l'Utah, de l'Arizona et le Mexique...
L'homme était établi alors dans le Sahara et dans les régions supérieures du Nil, lequel fleuve se jetait dans l'Atlantique, à l'ouest; les fleuves du Tibet et du Caucase se jetaient dans la mer du Nord, ceux de la Mongolie dans le Pacifique, ceux des hauts plateaux dans les mers arctiques...
La terre comptait alors cent trente trois millions d'âmes.
Cette époque se situait il y a dix millions cinq cent mille ans (10 500 000 ans :shock: ). Quand l'homme apparu sur le plan terrestre pour régner sur le globe, il s'est manifesté dans cinq régions à la fois : les 5 sens, les 5 raisons, les 5 sphères, les 5 développements, les 5 nations. (ils indiquent également le numéro de la lecture pour qui veux aller vérifier : 5748-1, le 28/05/1925)

(Bien entendu il y a une petite explication...)

Quels fait la science moderne a telle donc découverts qui nous permettent d'accréditer l'ancienne géographie présenté par E.C.? avons nous une preuve quelconque de l'existence de l'homme sur terre il y a 10 millions d'années?
Le 10/08/1958 le New York Times publiait un article intitulé : "découverte en Italie d'un squelette humain qui serai le plus ancien de nos ancêtres. cette découverte était due au Pr Johannes Huerzeler, de l'université de Bâle; le squelette enfoui à cent m de profondeur, dans une mine de charbon d'Italie. son âge fut déterminé, grâce aux analses et tests en usage à 10 millions d'années. Ce professeur citait plusieurs détails qui lui avaient permis de conclure que ces restes étaient ceux d'un humanoïde et non d'un grand singe:" la face est courte, contrairement au mufle allongé du singe..." leurs conclusions furent les suivantes : "si l'homme a eu un ancêtre commun, ce n'était ni un singe, ni un homme-singe, mais un individu présentant des caractéristiques propres, ni singe ni homme, qui vivait en des temps extrêmement reculés de l'évolution des mammifères, peut être même il y a 100 millions d'années"....

S'en suivent différentes découvertes du même type

Positon de l'Atlantide
le continent de l'Atlantide occupait une position située entre le golfe du Mexique d'une part et la méditerranée de l'autre. On retrouvera des preuves de l'existence de ce continent perdu dans les Pyrénées, au Maroc au Honduras britannique, au Yucatan, et aux État unis. Il reste certaines émergences... qui devaient, à une époque ou une autre, faire partie de ce vaste continent. Les Indes-Occidentales britanniques, ou Bahamas, sont parmi ces vestiges. Si l'on effectuait des sondages géologiques dans ces iles, ou Bimini, on trouverait certainement des preuves déterminantes. (364-3)


En effet vers Bimini on a trouver quelque chose
Bimini Road

Entre 1939 et 1940, le médium américain Edgar Cayce, dans une prédiction très détaillée, a affirmé que des restes de l'Atlantide seraient trouvés en 1968 ou en 1969 devant les côtes des îles Bimini. En septembre 1968, des blocs de pierre alignés sur huit cents mètres, appelés la route de Bimini (Bimini Road), sont découverts au large de Paradise Point à North Bimini.

Après 10 expéditions sous-marines, commencées en 1974, l'historien David Zink a acquis la conviction que ces pierres sont des mégalithes érigés par l'homme. Gavin Menzies, l'auteur du livre 1421: The Year China Discovered America (1421: L'année où la Chine découvrit l'Amérique), pense qu'ils pourraient avoir été dressés par des naufragés chinois.

Les archéologues William Donato et Greg Little sont, eux, convaincus, après 2 expéditions, que ces pierres ont fait partie d'une culture aujourd'hui disparue.

D'autres théories expliquent que ces alignements de pierres sont nés de l'effet des marées, ou bien qu'elles sont une formation géologique naturelle.

Il n'existe aucune certitude à l'heure actuelle quant à savoir si ces pierres sont les restes d'une civilisation disparue, le travail de naufragés ou un phénomène géologique naturel : la question reste entière. http://fr.wikipedia.org/wiki/Bimini_Road


Autre description :
Questionneur : Décrivez la surface de la Terre lors des 5 projections.
EC: "Au commencement,ou ce que l'on connaît comme commencement, ou au temps caucasien ou karpate, ou du jardin d'Eden, dans cette région qui est maintenant dans le désert, et aussi dans la montagne, les parties à l'extrême nord étaient alors le sud, c'est à dire que les régions polaires étaient alors retournées de manières à occuper les régions tropicales ou semi tropicales, il est donc difficile de décrire le changement. Le Nil se jetait dans l'Atlantique. ce qui était aujourd'hui le Sahara était une région très fertile et habitée. Ce qui est aujourd'hui a portion centrale de ce pays (USA) ou bassin de Mississipi, était alors l'océan, sous la surface des eaux; seul le plateau émergeait, ou ces régions qui font partie aujourd'hui du Nevada, l'Utah, et de l'Arizona. Notre côte est, en bordure de l'Atlantique, s'intégrait au continent de l'Atlantide. Les Andes, ou côte Pacifique de l'Amérique du sud, occupaient alors les côtes extrême orientales de la Lémurie. Les Ourals et les steppes du nord étaient un pays tropical, les déserts de Mongolie des régions fertiles. Les océans étaient renversés, dans l'autre sens; ils ne portent plus leur nom, alors d'où proviennent leurs nom actuels? Quelle est la légende quant à ces noms? ... Ainsi, voyez vous, avec les changements, et les soulèvements et les cataclysmes en terre atlante, et quand vint le renversement de l'axe terrestre, les races blanche et aune virent s'établir dans cette portion de l'Egypte, de l'Inde, de la Perse et de l'Arabie "(364-13,1932)

J'ai trouver un ouvrage fort intéressant En tout cas y était joint plusieurs cartes ...

voici ce que dit la personne qui a scanné le bouquin : "Les cartes à l’origine étaient en couleur, à cause de la photocopieuse de l’époque en (N/B), j’ai du me résoudre à colorier à
la main. Par la dimension de ces cartes, je n’ai pu que faire des montages et les transformer au format A4.
La couleur rouge correspond aux terres émergées de la période Atlante, la couleur verte aux terres émergées restantes de la période, Fort longue, Lémurienne (Race Noire). Dans le fond des cartes, on peut remarquer encore la configuration actuelle de notre monde.
Bien à vous Tous. Serge."
A noté que le bouquin ("L’HISTOIRE DE L’ATLANTIDE", de W. SCOTT-ELLIOT)à été éditer en 1901







- Origine de l'homme : matérialisation d'âmes en corps charnel, séparation des sexes, il parle également de Géant

Les "lectures" de Cayce impliquent indiscutablement une création spirituelle suivie de l'apparition terrestre, ou dans la matérialité, de ces âmes ou purs esprits. A mon avis, cela est parfaitement conforme au concept biblique de la Création : "Alors Dieu dit, créons un homme à notre image, à notre ressemblance." (Génèse 1: 26) Il s'agit certainement là d'une création spirituelle. Ces âmes, ou créations spirituelles, avaient dû exister ailleurs, ou sur un autre niveau de conscience pendant que la vie animale se développait sur la terre.
Certaines des citations suivantes présentent des idées intéressantes sur la première apparition de l'homme sur la terre. Malheureusement, aucune date n'est donnée. Il est certain, tout de même que ces "lectures" font allusion à des temps infiniment reculés. Nos les évoquons pour démontrer q selon Cayce, l'Atlantide était un lieux où l'homme est apparu pour la première fois sur la terre sous sa forme matérielle.
"A cette époque donc, quelque quatre vingt dix huit, cent mille ans avant l'entrée du bélier en Inde, vivait sur cette terre l'Atlantide un nommé Ameilius, qui avait noté le premier la séparation des êtres qui habitaient cette portion de la sphère terrestre en entités séparées mâle et femelle, ou individus. Quant à leur forme dans un sens physique, elle était davantage de la nature de formes de pensée, ou capable de se mouvoir dans la direction que prenait le développement ou leur pensée, un peu comme les amibes dans les eaux d'un étang ou d'un lac aujourd'hui.
En prenant forme pour satisfaire leur désir de ce qui avait été construit ou ajouté à leur condition matérielle, les êtres se durcirent, avec l'aspect du corps humain existant en cette ère, avec cette couleur tirée de l'environnement comme aujourd'hui le fait le caméléon. Ainsi s'élabora un être sous la forme rouge, ou de couleur, connu plus tard comme appartenant à la race rouge. Ceux ci, donc, capables d'utiliser pour leur évolution graduelle toutes les forces se manifestant dans leur environnement individuel, passèrent par ces périodes de développement comme l'ont fait aussitôt les races jaune, noire ou blanche, dans d'autres parties du monde; mais là, ils se développèrent beaucoup plus vite qu'ailleurs, par la suite des facilités de développement propres, et si la destruction de ce continent des peuples dépasse tout ce qui a été connu, il en reste des traces dans le roc. Aussi, leur influence s'est étendue à la vie des peuples chez qui ils se sont réfugiés après leur fuite. Aujourd'hui même, soit par influence direct ayant été réincarnés sur cette terre, ou par un effet mental sur les pensées des individus, ils peuvent influencer ceux là, et les groupes, les nations des temps présents. (364-3)
Il est intéressant de comparer les dates des extraits suivants et de noter à quel point des lectures individuelles données à plusieurs mosi d'écart en 1944 développent un concept avancé 12 ans plus tôt:
" ... en terre atlante lors de la séparation des corps en entités mâle et femelle." (2121, février 1932)
"...en Atlantide quand se produisit la première division des sexes parmi les premiers rejetons de cette division, l'entité était une des premières princesses de cette époque" (2753-2, juillet 1944)
"...vivant en Atlantide avant Adam, gardien de ceux que l'on appelait choses ou serviteurs ou travailleurs du peuple, l'entité éprouva le besoin de changer ou réformer afin que chaque individu ait le droit de choisir, ou soit libre; éprouvait le désir d'améliorer la condition du peuple; éprouvait le besoin de sentir la main de Dieu pour combattre le mal que Satan avait apporté sur la terre." (5249-1, juin 1944)
"... dans ce qui est appelé maintenant Atlantide, en ces temps où les premiers fils des hommes s'exprimaient dans la matière, l'entité a assumé des activités qui ont amené des forces destructrices avant qu'il y ait de nouveau et souvent des expressions des enfant de Dieu venant se manifester sur la terre en prenant une forme charnelle" (23 mars 1935)
Les créatures spirituelles de Dieu ont maintenant endossé la matérialité, mais sans doute pas sous la forme humaine telle que nous la connaissons aujourd'hui.
Une citation de l'Epitre de saint Paul aux Corinthiens me vient à l'esprit qui me semble évoquer cela:" Le premier homme tait né de la terre, un homme de poussière; le second homme est né du ciel. Comme le premier, ainsi sont ceux né de la poussière; et comme le second, ceux nés du ciel. Tout comme nous avons été porteurs de l'image de l'homme céleste. Je vous dis ceci, mes frères : la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, pas plus que le périssable ne peut hériter l'impérissable." (I Corinthiens 15:47-50)

Q: Donnez quelque détails concernant la physionomie, les habitudes, les coutumes et les vêtements des habitants de l'Atlantide durant cette période précédant la première destruction.
C: "Pour la forme, comme nous le voyons, il y avait d'abord ces projections provenant du royaume animal car les corps-pensées prirent forme graduellement et les divers combinaisons (comme on pourrait dire) des nombreuses forces qui s'appelaient ou se classaient en tant que dieux, ou chefs - de troupeaux, ou d'oiseux, ou de poissons, etc. - affectaient à peu près la forme de l'homme d'aujourd'hui. La taille variait bcp, car en ce temps là, il y avait des géants sur la terre, des hommes d'au moins trois à quatre mètres, et bien proportionnés. Ceux qui devinrent les plus utiles étaient ceux que l'on appellerait aujourd'hui de taille idéale, et de création idéale en ce sens qu'il y avait des mâles et des femelles (puisque ces séparations étaient déjà commencées); et le plus idéal(comme nous dirions) était Adam, qui vivait à cette période où il apparut, en tant que cinq en un... Vous voyez?"
...

Concernant le mythe des géants, si vraiment il y en a eu, cela expliquerait beaucoup de choses...
Ci joint une vidéo intéressante sur ce mythe (la fin est un peu farfelue, mais à creuser). Peut être faudrait il que je créé un topic...
http://www.dailymotion.com/relevance/search/le+mythe+des+g%C3%A9ants/video/x6rnqb_le-mythe-des-geants-13_tech
http://www.dailymotion.com/relevance/search/le+mythe+des+g%C3%A9ants/video/x6rosg_le-mythe-des-geants-23_tech
http://www.dailymotion.com/relevance/search/le+mythe+des+g%C3%A9ants/video/x6rpf4_le-mythe-des-geants-33_tech

- Début de la spiritualité? tout du moins séparation entre le "bien" et le "mal"

Dans les deux extraits suivant Cayce emploie deux termes, les "Fils de Bélial" et les "Fils de la loi de Un", qui se retrouvent à plusieurs reprises dans différentes lectures.
"... en terre Atlante durant ces périodes où se produisaient les divisions entre ceux de la Loi de Un et les Fils de Bélial, ou les rejetons de ce qui était la race pure et ceux qui s'étaient projetés dans des créatures qui devinrent les "Fils des homme" plutôt que les créatures de Dieu" (1416-1,27/07/1937)
"...En Atlantide quand il y avait les plus grands conflits entre les Fils de la Loi de Un et les Fils de Bélial, ou entre ceux qui étaient purifiés et conservaient la race pure, et ceux qui étaient des projections de pensées dans des individus ou êtres de matière." (1417-1,30/07/1937)
Voici comment j'interprète ces deux lectures : certaines des créations spirituelles originelles, ou âmes, qui avaient assumé un corps matériel pour leur propre distraction en étaient en quelque sorte demeurées prisonnières; en se servant de leurs pouvoirs créateurs pour satisfaire leurs désirs, elles étaient devenues sujettes aux lois de cause et d'effet, parmi lesquelles les lois de réincarnation et de karma. Ces Fils de Bélial comme on les appelle dans les lectures, poursuivirent leur exploration de la terre et de ses formes de vie à des fins égoïstes, jusqu'à ce qu'ils perdent complètement de vue leur nature spirituelle. Cela pourrait être la véritable perte de l'homme, sa chute, son départ du paradis terrestre : une âme qui s'est ainsi séparée de son créateur par son égoïsme, si bien que même après la mort elle ne peut comprendre sa vraie nature mais se laisse ré-entrainer dans ce qu'elle a elle-même créé est véritablement en enfer. Cependant certaines de ces âmes (les fils de la Loi de Un) comprirent leur malheur et tentèrent de créer un véhicule (l'homme) par lequel les âmes pourraient retrouver la compréhension de leur créateur. Je crois que ces efforts aboutissent, lgtps après la destruction de l'Atlantide, à l'évènement du Christ, qui prit volontairement forme humaine pour montrer à l'homme le chemin du salut.

"... D'autres centres aussi se développaient. Car au début les projections étaient nombreuses et en créant des infleuences elles furent d'abord cinq dans ces centres où la cristallisation ou projection avaiet assumé une telle forme qu'elle devint ce qu'on appelle l'homme, encore que l'on ne puisse dire qu'il assumait la forme précise qu'il a aujourd'hui."
"Donc , en suivant ou interprétant la période poséidienne, ou en Atlantide, il convient de comprendre qu'il ne s'agissait que d'un seul des groupes; et la plus haute ou plus importante évolution de ce premier séjour des entités ou âmes en tant qu'individus à cette période particulière."

Plus loin , la même lecture définit les Fils de Bélial, qui recherchaient " la satisfaction des désirs et des sens, le contentement de soi, sans pensée ni considération quant aux sources des choses matérielles ne des malheurs des autres. Ou, autrement dit, comme nous l'exprimerions aujourd'hui, ils étaient des êtres sans moralité. Les Fils de Bélial n'avaient pas de morale, pas de conscience, sinon celle de la satisfaction de soi."
A l'opposé des Fils de Bélial (les encyclopédies définissent Bélial comme "une personnification du mal"- il est intéressant de noter que l'on trouve dans les Manuscrits de la Mer Morte une référence aux "fils de la lumière" et aux "fils des ténèbres"), il y avait les fils de la Loi de Un, ceux qui professaient que "l'âme a été donnée par le créateur ou est entrée de sources extérieures dans la projection du moi mental et physique à des périodes déterminées. Tels étaient les préceptes de la loi de Un, rejetées par les Fils de Bélial" (877-26,23/05/1938)
Il semblerait que les êtres spirituels qui s'étaient projetés dans des formes de vie terrestre possédaient eux-mêmes des pouvoirs créateurs. Un mauvais usage de formes de vie grotesques, faites pour leur propre plaisir, interrompant ainsi l'évolution qui se déroulait sur terre.

Publié dans Livres

Commenter cet article